Press release

Sep 18, 2020

Ongoing COVID-19 insurance challenges put $1 billion of Canadian film and TV production at risk

Survey data shows that without swift government action, over 200 camera-ready projects and nearly 20,000 jobs are in jeopardy

(la version française suit)

OTTAWA & MONTREAL, September 18, 2020 – Recent surveys conducted by Canada’s French and English media producers associations have found that over $1 billion in production volume is at imminent risk without swift government action to address the lack of COVID-19 insurance coverage available for producers.

Producers responding to surveys from the Canadian Media Producers Association (CMPA) and the Association québécoise de la production médiatique (AQPM), identified 214 camera-ready film and TV projects that cannot move forward because insurance companies are not offering coverage against COVID-19. These productions would directly generate 19,560 jobs.

A joint CMPA and AQPM proposal for the creation of a government-backed insurance program was submitted to the federal government in June; however, no program has yet been announced. The two groups say the sector is now facing a crisis that will have lasting negative consequences, and are urging the federal government to intervene before it’s too late.

“We’ve met with government officials across multiple ministries to discuss our proposal, and although they acknowledge the urgency of this issue, months have passed without any action,” said the CMPA’s President and CEO Reynolds Mastin. “While governments in the United Kingdom, Australia, France and elsewhere have addressed the insurance issue for their production sectors, producers in Canada are losing millions – and in some cases facing bankruptcy – because of the lack of a federal program.”

“The implementation of a federal government-backed insurance program is the missing piece that would allow hundreds of productions to come to life and create thousands of jobs for creators and crew members,” added Hélène Messier, President and CEO of the AQPM. “Because of this unjustifiable delay, the federal government is not only jeopardizing the economic prosperity of an entire sector, but drastically reducing the number of Canadian productions on our screens in the coming months to the benefit of foreign productions.”

The CMPA and AQPM independently conducted surveys of their members between August 31 to September 9, 2020. The surveys were completed by a total of 148 production companies across Canada. Summaries of the surveys’ findings are below:

  Number of productions at risk Production volume at risk Number of jobs at risk
CMPA survey 121 842,213,595 12,207
AQPM survey 93 251,265,786 7,353
Total 214 1,093,479,381 19,560

 

 -30-

ABOUT THE CMPA
The Canadian Media Producers Association is the national advocacy organization for independent producers, representing hundreds of companies engaged in the development, production and distribution of English-language content made for television, cinema and digital media channels. We work to promote the continued success of the Canadian production sector and to ensure a bright future for the diverse content made by our members for both domestic and international audiences. cmpa.ca

ABOUT THE AQPM
The Association québécoise de la production médiatique (AQPM) advises, represents and accompanies independent film, television and Web production corporations whose productions, both French and English, are recognized in Quebec and at the international level.

For more information:

Kyle O’Byrne
Manager, Media Relations & Communications, CMPA
kyle.obyrne@cmpa.ca

Annie-Claude Boulianne
Chargée de projets, communications et web
acboulianne@aqpm.ca

 


Les défis continus en matière d’assurances contre la COVID-19 mettent en péril un milliard de dollars de production audiovisuelle canadienne

 

Les résultats de sondages démontrent que sans une intervention immédiate du gouvernement fédéral, le tournage de plus de 200 productions et près de 20 000 emplois sont en jeu

 

OTTAWA & MONTRÉAL, 18 septembre 2020 – Deux sondages récemment menés par les associations canadiennes de producteurs médiatiques révèlent qu’un volume de production de plus d’un milliard de dollars est menacé de façon imminente sans une intervention rapide de la part du gouvernement fédéral pour remédier à l’absence de couverture d’assurance en cas d’interruption de tournage en raison de la COVID-19.

Les producteurs qui ont répondu aux sondages de l’Association canadienne des producteurs médiatiques (ACPM / CMPA) et de l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) ont révélé que le tournage de 214 projets de films et de télévision ne peuvent aller de l’avant puisque les compagnies d’assurance excluent les risques liés à la COVID-19 de leur couverture. Ces productions génèreraient 19 560 emplois directs.

Une proposition conjointe de l’ACPM et de l’AQPM pour la création d’un programme gouvernemental de compensation en cas d’interruption de tournage en raison de la COVID-19 a été soumise au gouvernement fédéral en juin; cependant, aucun programme n’a encore été annoncé. Les deux associations affirment que le secteur est maintenant confronté à une crise qui aura des conséquences négatives à plus long terme. Ils exhortent donc le gouvernement fédéral d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

« Nous avons rencontré des représentants de plusieurs ministères pour discuter de notre proposition, et bien qu’ils reconnaissent l’urgence de ce problème, des mois se sont écoulés sans qu’aucune action ne soit prise », a déclaré le président et chef de la direction de l’ACPM / CMPA, Reynolds Mastin. « Alors que les gouvernements du Royaume-Uni, de l’Australie, de la France et d’ailleurs ont abordé la question des assurances pour leurs propres secteurs de production audiovisuelle, les producteurs canadiens perdent des millions de dollars – et dans certains cas font face à la faillite – en raison de l’absence d’un programme fédéral. »

« La mise en place d’un programme fédéral de compensation pour les interruptions de tournage est la pièce manquante qui permettrait à des centaines de productions de voir le jour et de créer des milliers d’emplois pour les artistes et les artisans », a ajouté Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’AQPM. « En raison de ce délai injustifiable, le gouvernement fédéral met non seulement en péril la prospérité économique de tout un secteur, mais il réduit drastiquement le nombre de productions québécoises et canadiennes qui occuperont nos écrans au cours des prochains mois, au bénéfice des contenus étrangers. »

L’ACPM et l’AQPM ont mené des sondages individuels auprès de leurs membres respectifs entre le 31 août et le 9 septembre 2020. Les sondages ont été complétés par 148 entreprises de production audiovisuelle indépendantes à travers le Canada. Un résumé des résultats des sondages est présenté ci-dessous:

  Nombre de productions en jeu Volume de production en jeu ($) Nombre d’emplois  en jeu
Sondage de l’ACPM 121 842 213 595 12 207
Sondage de l’AQPM 93 251 265 786 7 353
Total 214 1 093 479 381 19 560

 

-30-

À PROPOS DE l’AQPM
L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) conseille, représente et accompagne les entreprises de production indépendante en cinéma, en télévision et en web. Elle compte parmi ses membres plus de 150 entreprises québécoises dont les productions sont reconnues au Québec et à l’étranger.

À PROPOS DE L’ACPM / CMPA
L’Association canadienne des producteurs de médiatiques (ACPM / CMPA) est l’organisation nationale de défense des producteurs indépendants, représentant des centaines d’entreprises consacrées au développement, à la production et à la distribution de contenus en langue anglaise créé pour la télévision, le cinéma et les médias numériques. Nous travaillons à promouvoir le succès continu du secteur canadien de la production et à assurer un avenir à du contenu diversifié créé par des Canadiens et destiné à un auditoire national et international. cmpa.ca

Renseignements :

Kyle O’Byrne
Responsable des relations avec les médias et des communications, ACPM / CMPA
kyle.obyrne@cmpa.ca

Annie-Claude Boulianne
Chargée de projets, communications et web, AQPM
acboulianne@aqpm.ca

 

X